Réponse à Stéphane Mazars

Lors de sa déclaration de candidature au titre du Parti Radical de Gauche, Stéphane Mazars assure que « le candidat du Front de Gauche est dans l’excès ». Je suppose qu’il n’est pas question de mon régime alimentaire mais de mes propositions politiques.

Je lui propose donc dans un esprit républicain d’expliquer lesquelles de ces analyses ou propositions ne lui conviennent pas.

Refuser la politique d’austérité de l’Europe et du gouvernement qui a pour conséquence l’augmentation de la précarité, la destruction des droits sociaux et des Services Publics ?

S’opposer à ce que la finance et les agences de notations décident en lieu et place du peuple français de l’avenir de notre pays ?

Sortir de la crise par le partage des richesses, la relance de l’activité créatrice d’emplois et l’augmentation du pouvoir d’achat, des pensions et des salaires avec un SMIC à 1700 euros brut.

Sauver et développer nos activités industrielles et agricoles par l’intervention publique et la relocalisation de l’économie sur notre territoire.

Instaurer la planification écologique pour stopper la catastrophe environnementale.

Rétablir le droit à la retraite à 60 ans à taux plein.

Instaurer par la loi un revenu maximum autorisé à 360 000 euros annuels pour empêcher l’enrichissement sans limite de quelques uns au détriment du grand nombre.

Cela est-il excessif ?

J’estime que ces propositions sont les plus raisonnables et les plus réalistes pour battre la droite, sortir de la crise et améliorer le quotidien des Français, notamment des Aveyronnais. C’est pour cette raison que je propose au suffrage universel de m’élire Député de la circonscription.

Guilhem SERIEYS
Candidat aux législatives 2012 sur
la 1ère circonscription de l’Aveyron

Be Sociable, Share!

Militant au Parti de Gauche

Parti de gauche