« L’instauration d’un revenu maximum »

Je vous souhaite pour 2010 une bonne santé et le plus de bonheur possible.

De tous côtés, l’inquiétude trouble la fête : licenciements, baisse du pouvoir d’achat des salariés et des retraités, droit du travail ciselé, difficultés grandissantes à se loger, craintes pour l’avenir des jeunes. L’année 2009 aura vu le nombre de demandeurs d’emplois augmenter de près d’un million et les bénéfices nets des 40 premières entreprises françaises augmenter de 60 milliards d’euros. Telle va la France avec la politique de N. Sarkozy : quelques uns s’enrichissent et polluent la planète alors que tous les autres en pâtissent de plus en plus.

L’urgence écologique se joint à l’urgence sociale, toutes deux amplifiées chaque jour par un système économique et financier, qui devient une affreuse machine à fabriquer la pauvreté et à détruire la planète. Mon vœu pour 2010 c’est l’instauration d’un revenu maximum qui empêche l’enrichissement sans limite de quelques uns et permette une meilleure répartition des richesses.

Les grands de ce monde, eux, refusent d’œuvrer pour l’intérêt général social et écologique. En témoigne l’issue du Sommet de Copenhague qui n’a même pas accouché d’une souris. Sauver la planète et permettre une vie plus douce pour chacun nécessite de rompre avec la logique du productivisme et du capitalisme. L’humanité doit se donner un nouvel horizon: République, solidarité et fraternité plutôt que libéralisme, individualisme et compétition.

Un autre futur est possible si chacun se mêle de ses affaires, c’est à dire exerce son droit de vote en citoyen libre et éclairé. La mobilisation contre le Traité Constitutionnel européen en 2005 ou contre la privatisation de la Poste actuellement témoignent de la force de l’engagement citoyen quand les objectifs sont clairs.

En mars auront lieu les élections régionales où se confondent questions locales et enjeux nationaux. Le Front de gauche a besoin de l’implication populaire pour infliger une défaite nette aux représentants locaux du gouvernement de Sarkozy et ouvrir la perspective d’une nouvelle majorité politique afin de partager les richesses, reconstruire des solidarités et instaurer la planification écologique. Pour imposer ces choix, il faut libérer la gauche de sa tutelle libérale et empêcher l’alliance avec la droite de Bayrou voulue par le Parti Socialiste et Europe écologie. Profitons de la nouvelle année pour renouveler l’espoir, résister à cette société marchande sans avenir et commencer à bâtir une véritable alternative, plus juste, plus humaine et plus fraternelle.

Be Sociable, Share!

Militant au Parti de Gauche

Parti de gauche